Bienvenue à Londres



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

cherry wine (poppy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar


Je suis à Londres depuis le : 17/11/2016 et j'ai déjà envoyé : 21 messages. J'ai également : 64 points. Sur le net je suis : spf/jeyne J'ai emprunté ma bouille à : Bryden Jenkins et je remercie d'ailleurs pour mon profil : wicked game
J'ai vu le jour : le deux novembre mille neuf cent quatre-vingt treize , j'ai donc actuellement : vingt-quatre ans Dans la vie je suis : artiste tatoueur à Camden Town. Après avoir été rejetée par les miens, je n'ai pas eu beaucoup le temps d'aviser, aussi je me suis tournée vers ce que je savais faire (outre me battre). J'ai toujours excellé dans le dessin de runes et les terrestres rafolent de ce style particulier qu'a ainsi mon pinceau. Ça fait un an et demi que je dis que c'est temporaire, mais la vérité c'est que ce métier si peu réputé soit-il me laisse le temps de continuer de faire ce pourquoi je suis née. mais également : célibataire indifférente à la solitude. D'ailleurs, j'ai une préférence pour : les hommes, s'il faut vraiment choisir. Champ libre :


MessageSujet: cherry wine (poppy) Jeu 17 Nov - 15:52

Whitelaw, Poppy Diana



Nom : Ses cheveux d'un blond cendré tirant parfois sur le blanc ainsi que son teint pâle, trahissent son appartenance au clan Whitelaw. La droiture et le sens de la justice peints sur ses traits et l'arrogance dans le fond de ses prunelles assurent également qu'elle n'est pas née dans la mauvaise famille et ce même si le doute hante désormais de plus en plus l'océan tumultueux de ses yeux. Prénom(s) : première née de la famille sur le sol britannique, sa naissance a marqué l'installation des Whitelaw à Londres et pour marquer le coup on lui attribué un nom des plus anglais. Poppy, le coquelicot, le symbole de la mémoire de la première guerre mondiale. L'écho de la victoire, si difficile soit-elle parfois à atteindre. Le second prénom, Diana, est volé à une arrière grand-mère jamais rencontrée. Date de naissance : l'effluve des fleurs sauvages d'un rouge vibrant qui lui ont donné son nom, enivraient le grand Londres alors qu'elle poussait ses premiers cris le 2 novembre 1993. Age : vingt-quatre pétales de coquelicot envolés au vent.  Origines : Idris avant tout, sa famille avait des attaches à New-York également avant d'élire domicile en Angleterre. Nationalité : britannique de naissance. Statut matrimonial : célibataire, le cœur à reconstruire, l’amour non-platonique est le cadet de ses soucis à l’heure actuelle, son myocarde bat pour sa famille avant tout le reste. Situation familiale : orpheline depuis maintenant deux ans, le drame qui emporta ses parents, lui prit également sa petite sœur Madison. Aujourd'hui, aînée de sa branche, elle est censée prendre soin des deux membres restants de sa fratrie, alors que le reste de sa famille lui a tourné le dos quelques mois à peine après la mort de ses parents. Orientation sexuelle : Poppy ce sont les cœurs qu'elle aime, pas les corps. Alors si ses anciennes histoires ont toutes été partagées avec des hommes, elle n'en fait pas grand cas. Elle est attirée par l'aura, pas par le genre. Espèce : nephilim déchue, d'une paire de crocs enfoncés dans la chair délicate de ses reins, la chasseuse d'ombre est devenue louve. Particularités physique : la longue crinière d'un blond étincelant de clarté est ce que l'on remarque d'abord, viennent ensuite ses iris d'un bleu perçant qu'elle conserve d'ailleurs sous sa forme lupine. Les runes de sa vie de chasseuse ont laissé place à d'innombrables cicatrices sur son corps svelte mais pas fragile le moins du monde et quelques tatouages ornent désormais sa peau d'albâtre, d'un coquelicot sur l'épaule en hommage à ses parents jusqu'à des poussières d'étoiles dans le creux de son dos.Traits de caractère : maligne, intègre, confuse, ambitieuse, stratège, déterminée, responsable, créative, téméraire, réfléchie, claustrophobe, solitaire, lunatique, renfermée, crue, irascible, mauvaise perdante, curieuse, peu bavarde, rancunière, critique, loyale, perfectionniste, adroite. Ta plus grande peur : elle serait absolument détruite si ses frères et sœurs venaient à rejoindre leurs parents dans l'outre-tombe. Elle estime déjà miraculeux de sa part de ne pas être tombée dans la folie depuis, mais perdre son cadet et la benjamine Whitelaw serait tout bonnement insupportable. Crédits : wicked game. Groupe : créatures obscures.
Pseudo/prénom : jeyne. Fréquence de connexion : 4/7. Où as-tu connu le forum : écrire ici. Des suggestions? : il y a quelques fautes de frappes par ci par là qui sont un peu distrayantes  :bigeyes: Un dernier mot : j'essaye de me familiariser avec le vocabulaire en vf parce que j'ai lu les bouquins en vo, donc désolée si je fais des erreurs de temps en temps  :bigeyes:  


BRYDEN JENKINS

(01) accroc au thé, Poppy en boit jusqu'à cinq tasses par jour, du earl grey, du breakfast tea et du chaï de temps en temps, généralement elle le boit noir, mais il lui arrive d'ajouter un nuage de lait pour se fondre mieux dans la masse des vrais anglais. (02) pas musicienne pour un sou, c'est en revanche une grande mélomane. ses goûts en la matière sont variables, très éclectiques et vont de la musique classique au metal en passant par le jazz et les BO de films. elle passe des heures dans les magasins de musique des terrestres et a récemment investi dans un lecteur de vinyles pour son appartement, espérant remplir rapidement sa collection. (03) elle parle couramment le français, les langues étrangères étant un des nombreux aspects de son éducation que ses parents n'ont jamais négligé. (04) son arme de prédilection a toujours été les dagues les plus courtes possibles que ce soit pour les lancer, ou pour un corps à corps. Néanmoins au vu de sa carrure on s'est obstiné à lui faire manier l'arc et la flèche au moins aussi bien et l'archerie est ainsi devenue une seconde nature. (05) Autrefois, on se pressait à sa porte. Aînée d'une famille respectée, bonne combattante, excellente stratège, on voyait en elle un très bon parti et ce d'autant qu'elle n'était pas dénuée d'un charme glacial. Depuis sa morsure c'est la déchéance. Oh, elle trouvera toujours de quoi réchauffer son lit, mais l'on n'ose plus trop se mouiller avec elle quand on sait que les Whitelaw même lui ont tourné le dos. On dénigre son métier, on ignore que sa loyauté va encore à l'Enclave, que sa fonction principale demeure la chasse aux démons, poils ou pas. (06) Si elle ne se voit vivre à aucune autre époque que la sienne, Poppy est passionnée par l'histoire des Terrestres, particulièrement par l'histoire anglaise et la monarchie. (07) Il lui arrive souvent d'arborer un style négligé, pour mieux se mêler aux hipsters qui habitent Camden. Avant son éviction de l'Institut cependant, Poppy était l'archétype de la jeune femme propre sur elle, en apparence du moins, ne troquant ses robes patineuses pour des pantalons que lorsqu'il s'agissait d'aller chasser. (08) À l'entendre, elle s'est fait virer de l'Institut de Londres quand elle s'est fait mordre. La vérité c'est qu'on ne l'a pas forcée à partir, mais qu'on l'y a fortement incitée. Elle n'était plus véritablement des leurs et on le lui a très bien fait sentir. Les plus virulents finalement furent les autres Whitelaw et c'est plutôt cela et l'anticipation peut-être erronée d'une éventuelle mise à la porte qui l'a poussée à partir avant qu'on ait eut le temps de lui claquer la porte au nez. Elle a cependant pris ses responsabilités en embarquant son frère et sa sœur avec elle, à la demande expresse du premier. (09) Elle ne contrôle pas encore la louve qui sommeille en elle. C'est que malgré ses dires, elle ne l'a pas encore acceptée, pas tout à fait, pas du tout même, par instants. Elle n'oublie pas ce moment fatidique où elle a hésité à mettre fin à ses jours en réalisant la morsure, ou tout du moins à se laisser mourir. Son point d'ancre est sa fratrie et même si elle sait qu'ils sont favorables à ce qu'elle embrasse sa nouvelle nature, qu'elle soit en phase avec elle-même, elle a peur de lâcher prise et paradoxalement c'est précisément ce qui l'empêche de se trouver le moindre contrôle les soirs de pleine lune. Ainsi, près d'un an et demi après sa première transformation, elle en est encore au stade où elle a besoin d'être enfermée dans un sous-sol bien scellé, une fois par mois. En revanche, derrière elle est l'époque où ses griffes sortaient pour un oui ou pour un nom, où elle se mettait à grogner de façon un peu trop réaliste au moindre agacement. Elle grogne encore, mais se maîtrise, comme elle ne sort plus que les griffes et les crocs que quand elle s'énerve violemment. (10) Elle se sent toujours mieux à l’extérieure qu’enfermée, même dans un espace très grand. Cette tendance claustrophobe a toujours été présente de façon latente, rendue visible par les enfermements successifs dans l'institut de Londres puis le Hall des Accords à Alicante pendant la Guerre Mortelle et la Guerre Obscure, mais ça a été exacerbé par sa nouvelle condition. C’est que la bête en elle rêve de gambader et que la jeune femme, elle, n’est que trop facilement persuadée d’aller se balader dans les très grands parcs que Londres a à offrir.

Où étiez-vous pendant les guerres de 2007 ? Y avez vous pris part, et si oui, de quel côté ?  Elle n'avait que quatorze ans pendant la guerre de 2007. La gamine écoutait avidement les récits des combattants, préparait les armes de ses parents et tapait du pied, impatiente de de se battre à leurs côtés. Mais à quatorze ans, elle était trop jeune pour qu'on la laisse s'approcher un tant soit peu du champ de bataille. Alors elle est restée à l'Institut de Londres avec les plus jeunes, chargée personnellement de la protection de sa fratrie. Lame séraphique en main elle a tenu la garde, prête à renvoyer en enfer le moindre démon osant s'approcher ne serait-ce que d'un seul de leurs cheveux d'or blanc.
Votre ressenti pendant que la menace des Morgenstern pesait sur le monde obscur. L'air revêche et oh combien sûr de soi, la gamine clamait à qui voulait l'entendre qu'elle n'avait pas peur. Pourtant elle réalisait l'ampleur de la menace. Mais elle croyait encore ses parents invincibles à l'époque. Elle était persuadée que rien ne pourrait leur arriver et, a fortiori, à elle non plus. Elle a toujours eu du mal à comprendre Valentine Morgenstern cependant. Ses motivations lui semblent encore incompréhensibles, tirées par les cheveux, l'œuvre d'un fou certainement. Et le fait qu'il ait pu recruter tant de monde autour de lui est tout simplement aberrant. Elle essayait de se concentrer là-dessus quand elle était seule dans son lit alors que la menace montait. Elle essayait d'étudier la chose de façon clinique. D'oublier les dangers, d'oublier les morts, de voir ça comme un cas d'école, de penser stratégie. Et la difficulté était telle, qu'elle doit bien avouer qu'elle n'envie pas les dirigeants d'instituts de l'époque.  
Que pensez vous de la sanction exercée par l'Enclave sur le Petit Peuple ? Sur les chasseurs d'ombres à demi faeries ? Dura lex, sed lex. C’est la règle, c’est le principe: les lois sont les lois. Il ne sert à rien de les discuter. Et les Whitelaw sont connus pour savoir toujours appliquer les règles à la lettre. Mais ça n’empêche pas Poppy d’être en désaccord avec l’Enclave. Peut-être que c’est sa nouvelle condition qui lui a ouvert les yeux sur la dangerosité de la discrimination aveugle. Peut-être qu’elle a toujours été partisane d’une justice équitable plutôt que stricte à l’extrême et, de fait, inique. Elle se dit que tout le monde peut avoir son utilité, y compris les chasseurs d’ombre avec du sang de faerie. Elle est bien obligée de s’en convaincre, pour elle-même, pour se dire qu’elle peut continuer de faire ce qu’elle sait faire malgré sa morsure, malgré la déchéance, malgré son sang partiellement démoniaque. Et si ça marche pour elle ça marche pour les autres. Elle est juste comme ça Poppy.
Votre objectif personnel sur le long terme ? Apprendre à maîtriser la louve serait un bon début. Elle s'entraîne Poppy, à se battre avec ses nouvelles capacités, elle continue de chasser les démons, ou du moins d'essayer, mais tant qu'elle ne s'acceptera pas, l'entraînement ne suffira jamais. Sur le long terme, elle-même ne sait pas ce qu'elle veut. Elle vit à plus courte échéance, elle veut voir la majorité de sa petite sœur, son frère faire sa cérémonie de parabataï, se réconcilier avec le sien serait son rêve également quoiqu'elle ait trop de fierté pour l'admettre. Elle ne se voit pas vivre très vieille et ce, même si elle n'est plus vraiment une chasseuse d'ombre et qu'elle a la possibilité d'échapper à ce destin d'étoile filante. Aussi, elle ne s'imagine pas vraiment fonder une famille ni quoique ce soit du genre. Partir en faisant tomber un démon avec elle, c'est ça pour elle, l'idéal.

COMPÉTENCES

Quelle est ta plus grande compétence et ta plus grande faiblesse au combat? Elle ne payait pas de mine, malgré ses runes élégantes, ses cheveux clamant son appartenance à une famille reconnue et sa moue déterminée. Elle semblait toute frêle, elle semblait toute jeune. Sa légèreté, elle en a fait un atout, elle est devenue rapide, furtive, elle attaque par petits coups, précis, bien pensés, bien placés. Une Whitelaw ne s’élance jamais dans un combat sans une ébauche de plan. Ça elle l’a très bien appris. Mais remplacer ses lames séraphiques par des griffes et des crocs, s’est avéré très compliqué. Elle ne savait pas quoi faire de ses instincts nouveaux et de ses armes inamovibles. Elle apprend encore à se familiariser avec, à travailler avec ses nouvelles capacités qui lui confèrent une force brute qu’elle n’a jamais eut auparavant ainsi qu’une rapidité exacerbée. Inexorablement cependant elle finit toujours pas en revenir à ce qu'elle a toujours connu ; quelques couteaux accrochés à sa ceintures, lui semblent ainsi toujours plus sûrs que ses atouts de louve.
Mes compétences LES COMPÉTENCES GLOBALES :
Agilité ●○○○
Précision ●●○○

LES COMPÉTENCES SPÉCIFIQUES :
Instinct lupin ●○○○ 


Dernière édition par Poppy Whitelaw le Ven 18 Nov - 13:54, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://city-of-mist.forumactif.com/t149-cherry-wine-poppy
avatar


Je suis à Londres depuis le : 17/11/2016 et j'ai déjà envoyé : 21 messages. J'ai également : 64 points. Sur le net je suis : spf/jeyne J'ai emprunté ma bouille à : Bryden Jenkins et je remercie d'ailleurs pour mon profil : wicked game
J'ai vu le jour : le deux novembre mille neuf cent quatre-vingt treize , j'ai donc actuellement : vingt-quatre ans Dans la vie je suis : artiste tatoueur à Camden Town. Après avoir été rejetée par les miens, je n'ai pas eu beaucoup le temps d'aviser, aussi je me suis tournée vers ce que je savais faire (outre me battre). J'ai toujours excellé dans le dessin de runes et les terrestres rafolent de ce style particulier qu'a ainsi mon pinceau. Ça fait un an et demi que je dis que c'est temporaire, mais la vérité c'est que ce métier si peu réputé soit-il me laisse le temps de continuer de faire ce pourquoi je suis née. mais également : célibataire indifférente à la solitude. D'ailleurs, j'ai une préférence pour : les hommes, s'il faut vraiment choisir. Champ libre :


MessageSujet: Re: cherry wine (poppy) Jeu 17 Nov - 15:52

blood is rare and sweet as cherry wine
(2015) It looks ugly, but it's clean oh mamma, don't fuss over me Plop, plop, plop. Font les gouttes écarlates sur le carrelage de la salle de bain, presque inaudibles à l’oreille humaine, mais semblant déchirer absolument le silence pour celles de la chasseuse. Plop, plop, plop. Elle se vide de son hémoglobine, se vide du liquide vital doucement et ne bouge pas, n’esquisse pas un geste pour panser la plaie. Son stèle est à portée de main dans sa poche. Plop. Sa vision devient un peu floue. Ce n’est pas la perte de sang qui lui donne des vertiges, elle est plus résistante que ça Poppy. Plop. Elle ferme les yeux pour retenir les larmes qui lui éraflent les iris et lui brouillent la vue. Plop. Le rythme lent de son cœur la berce. Elle n’a jamais eu peur du sang. C’est un aléa du métier, un risque qu’elle a accepté depuis longtemps. Elle s’est habituée à le voir couler, surtout le sien dans toute sa splendeur, dans toute sa brillance. Les cicatrices sont des marques de réussites chez les siens. Mais elle a appris à esquiver, c’est son atout principal. Elle à qui la force brute des uns manque cruellement. Elle n’est pas sans muscle évidemment, mais ses talents au combat reposent plutôt sur son agilité, sa capacité à bouger vite et bien, à rester sur ses pieds, alerte et à frapper au bout moment, au bon endroit. Et pourtant, il aura suffit d’un instant, d’une demi-seconde de relâchement de la tension dans ses muscles, pour que sa vie soit détruite. Elle rouvre les yeux, ses orbes céruléennes étudiant la plaie avec soin. Elle n’a pas besoin de se faire examiner. Elle sait les effets qu’a une morsure de loup de cette profondeur. Elle sait qu’elle est finie. Et c’est pour ça qu’elle hésite à attraper le stèle dans sa poche pour refermer la plaie béante. Elle sait que c’est inutile et elle sait que si elle ne la referme pas elle sera saignée à blanc. Et alors, alors, elle mourra. Plop, plop, plop. Le sang s’écoule plus vite soudain, poussé à s’échapper par les battements pressant de son myocarde. Elle en aurait presque envie, de se laisser aller. Elle a échoué à sa mission. Elle a failli à ses fonctions. Elle pourrait se laisser tomber sur le sol et ne jamais se relever. Rejoindre ses parents. Rejoindre Maddy. Mais justement il y a trop de gens à rejoindre ; sa famille a déjà trop perdu. Isaac est à peine majeur, Alea n'est qu'une pré-adolescente. « Et lumens rectis. » fait-elle en tirant le stèle de sa poche pour dessiner, les doigts tremblants une iratse. Elle en profite pendant qu'elle peut encore. Pendant qu'elle est encore elle-même. Not today. C'est la prochaine pleine lune qui scellera son sort et transformera à jamais le sang séraphin dans ses veines. Not today. On a encore besoin d'elle, maudite ou pas. Elle laisse une flaque de sang sur le sol de la salle de bain du restaurant désaffecté dans lequel elle s'est trainée depuis la ruelle où a eu lieu l'altercation et se rend, pour ce qu'elle devine être une des dernières fois, à l'Institut. (2013) The way he tells me I'm his and he is mine open hand or closed fist would be fine Do, ré, mi, fa, sol, la, si do font les touches d’ivoire contre celles d’ébène. Quelqu’un s’entraîne, quelqu’un fait des gammes et va bientôt se mettre à régaler les oreilles des passants des couloirs de l’Institut. Il n’y a pas qu’un seul pianiste parmi les chasseurs d’ombre de Londres évidemment, mais Poppy sait que c’est lui, elle le sent. Elle ne saurait dire comment, elle qui est totalement dépourvue de tout talent musical, est ainsi capable de reconnaître son doigté sur un enchaînement aussi simple et anodin qu’une gamme. Pourtant c’est le cas et elle se dirige sans hésiter vers la salle de musique, sachant pertinemment qui elle y trouvera. Ça lui fait toujours quelque chose de le voir penché au-dessus de son piano, les sourcils légèrement froncés, infiniment concentré. Ça retourne toujours quelque chose en elle et ce malgré l’habitude, malgré les années passées assise à côté de lui à profiter de son don. Parce que c’est un don, elle en est certaine, impossible d’expliquer autrement l’apaisement fou que lui procure sa musique. C’est qu’elle n'aurait jamais cru ça d’Aden au début. Gamin bruyant et absolument insupportable, elle ne lui aurait jamais prêté un quelconque talent avec un instrument aussi subtilement complexe que le piano. Elle n'aurait jamais cru s’entendre avec lui. C’est sur quelques notes d’une valse de Brahms qu’ils ont arrêté de se chamailler. Spontanément, elle ne sait trop comment, elle s’est retrouvée à dessiner sur un coussin posé à même le sol, près du piano, pendant qu’il revoyait tout son répertoire. Le silence éloquent seulement brisé par les heurts de ses doigts contre les touches. Des années plus tard, dansent sur sa peau les traits souples de la rune parabatai. Liés à jamais, les deux gamins si différents, faits pour se battre côte à côte. Elle ne fait pas un bruit quand elle se faufile dans la pièce alors qu’il entame tout juste la Pavane de Gabriel Fauré. Pourtant à la tension subtile et rapide d’une de ses épaules, elle comprend qu’il a deviné sa présence ; et comment ne pas le faire, quand il est de notoriété publique que chaque fois qu’elle entend les notes délicieuses résonner dans l’institut, elle court presque pour le rejoindre ? C’est un accord tacite entre eux, elle sera toujours la première dans son public, pour célébrer peut-être l’occasion qui leur a permis de se trouver, de se comprendre. Parce que quand il joue, c'est le seul moment où il sait être aussi calme et mesuré qu'elle. Et elle, quand elle dessine, elle fait preuve de la passion dont on la croit dénué. Et à deux sur le champ de bataille, ils se complètent parfaitement, lui force brute et endurance, elle agilité et précision. « Satie. » chuchote-t-elle à son oreille, son souffle chaud caressant sa peau, dressant, sans qu'elle ne le sache, le fin duvet recouvrant sa nuque. C'est que malgré son admiration, les habitudes reprennent toujours et même dans la salle de musique, il n'est pas à l'abri de quelques ordres, quelques requêtes comme elle-même préfère les appeler. (2017) Her fight and fury is fiery oh but she loves like sleep to the freezing sweet and right and merciful. L’aiguille ne tremble pas entre ses doigts, contrairement à ceux de la jeune fille allongée sur sa table. Elle doit avoir seize ans, pas plus, l’âge légal pour se faire tatouer, l’âge d’Alea. Elle lui ressemble même un peu, malgré ses cheveux trop foncés, avec ses six boucles sur chaque oreille et l’anneau à sa narine. Elle est jolie, mais moins qu’Alea et, surtout, elle n’arrive pas à la cheville de son courage. « Calmez-vous ça va aller. » fait doucement Poppy de sa voix grave, pour la rassurer. C’est rare que des novices passent la porte du salon dans lequel elle travaille, surtout pour la voir elle. Elle s’est établie comme l’artiste des initiés, ceux qui savent le dessin complexe dont ils veulent orner leur peau. Rien avoir avec les fleurs et les constellations qui sont gravées dans la sienne. Ses motifs de prédilection se rapprochent un peu plus des fines cicatrices d’un blanc laiteux qui décorent l’ensemble de son corps. Dix ans de runes, ça laisse des traces. Elles s'accrochent à l'albâtre de sa chair, leur simple vue provoquant une douleur sans nom. La gamine respire de façon un peu plus calme et Poppy en profite pour poser une main ferme sur sa cuisse pour la maintenir à plat. L’ornement désiré n’a rien de très demandant, sa main trace la dague de façon presque instinctive tandis que l’aiguille laisse l’encre se faufiler sous la peau de la demoiselle. Elle devrait être contente d’être plus mainstream, d’attirer des clients de tous horizons. Cette adolescente lui en ramènera peut-être d’autres. Ça lui fera plus de revenu. Mais elle n’est pas après l’argent Poppy, elle est après un statut, une vague occupation pour ne pas devenir folle pendant qu’Isaac et Alea s’entraînent à l’institut et que l’appartement qu’elle leur a trouvé à tous les trois est vide. Elle a besoin de temps libre malgré tout, profitant des trous dans son planning pour aller courir à Hamstead Heath et laisser l’instinct bestial sortir. Elle en a besoin pour planifier les missions qu’elle s'attribue elle-même désormais qu’elle n’est plus rattachée à l’Institut. Étonnement la gamine est parfaitement sereine comme si, après son premier instant de faiblesse, la peur avait disparue. En cet instant plus que jamais elle lui rappelle Alea. Mature pour son âge, jamais effrayée. Poppy est toujours là pour la protéger, mais elle échappe à tout un pan de sa vie désormais. Il y a Isaac et Alea, toujours chasseurs d’ombre qui, bien qu’ils aient déménagés, passent le plus clair de leur temps à l’Institut. Et puis il y a elle, qui n’est pas habituée à la solitude, malgré un tempérament solitaire. Parce qu’elle avait toujours quelqu’un avec elle, qu’elle le veuille ou non. Parce qu'il y avait une moitié d'elle qui l'a quittée quand elle s'est fait mordre. Et parce qu’aujourd’hui la louve cherche sa meute. Elle sait qu’elle peut compter sur Isaac pour protéger Alea, elle sait que parfois elle n’a d’aînée que le titre, qu’il est souvent plus fort plus et assuré qu’elle. Elle n’a pas peur pour Alea, ni même pour Isaac. Elle a peur pour elle-même surtout. Peur de rester pour toujours dans cet entredeux, de mi-acceptation, mi-rejet, peur de devoir passer le reste de sa vie enfermée les soirs de pleine lune. Elle se bat pour continuer sur la voie qui lui a été tracée depuis la naissance. La vie n’est pas clémente, elle l’a toujours su. Mais il faut savoir avancer, même quand on se fait surprendre. Il faut apprendre à ne plus baisser sa garde jamais. Plus que jamais, et alors qu'elle ne se sent plus véritable Whitelaw, elle doit agir comme telle.


Dernière édition par Poppy Whitelaw le Sam 19 Nov - 23:32, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://city-of-mist.forumactif.com/t149-cherry-wine-poppy
avatar


Je suis à Londres depuis le : 03/10/2016 et j'ai déjà envoyé : 189 messages. J'ai également : 349 points. Sur le net je suis : Dreamy, mais tu peux m'appeler Mélanie! J'ai emprunté ma bouille à : Willa Holland et je remercie d'ailleurs pour mon profil : Thanatos.
J'ai vu le jour : un certain 7 septembre 1992 , j'ai donc actuellement : 24 ans. Dans la vie je suis : Chasseuse d'ombres de naissance, le poids du nom Carstairs sur les épaules, la fierté allant avec, mais également : célibataire, je me tiens à distance de l'amour, à défaut d'assumer les sentiments que j'éprouve réellement pour ce qui semble être la mauvaise personne. D'ailleurs, j'ai une préférence pour : les hommes. Champ libre :

“Steady flame, unwavering and honest.

24 ans + Descendante d'Elias Carstairs, et donc arrière petite cousine de Jem Carstairs + Elle possède une cousine à Los Angeles, Emma, orpheline, qui a décidé de vivre avec son parabatai + Elle est celle de la famille qui ressemble le plus à Jem au niveau caractériel: Très calme et honnête, elle étonne par sa maturité malgré son jeune âge + Elle est de ce fait très proche de son "cousin" + C'est une excellente violoniste depuis l'enfance + Son défaut est également sa qualité : Elle aime démesurément. Pour ses proches, elle est prête à tout. + Elle est née à Idris mais a grandi à l'institut de Londres dès l'âge de 6 ans + Elle était à Idris pendant la guerre obscure menée par Jonathan Morgenstern en 2007, et y a frôlé la mort, alors qu'elle n'avait que 14 ans + Un obscur l'a blessée au niveau de l'abdomen, mais les frères silencieux l'ont soignée à temps, secourue de justesse par la chef du clan vampire de Londres + Elle est terrifiée à l'idée qu'un jour une nouvelle coupe infernale voie le jour +



“Same blood, different paths.
Après la guerre elle a appris que son ami Gabriel était son demi-frère, ce qui a compliqué leur relation + Aujourd'hui, ils sont clairement plus proches que des frères et sœurs, mais Mayline tâche de se tenir + Elle ignore que Gab n'est pas réellement son frère, et que son père l'a "reconnu" comme son fils car il est à moitié faerie, pour le protéger de l'exil. Un mensonge à double tranchant. + Elle a un autre - vrai - frère, Kylian, extrêmement - voir parfois trop - protecteur avec elle. Il est son héros, elle est la prunelle de ses yeux.



“Nothing compares to you.
LUCAS + Son meilleur ami, sa moitié, le terrestre qui côtoyé sa vie depuis l'enfance. Tanner et Carstairs ont toujours été liés depuis plus de 150 ans, et si May n'a pas choisi de Parabatai, c'est parce qu'elle est convaincue que Lucas aurait été le sien s'il avait eu du sang de néphilim.




MessageSujet: Re: cherry wine (poppy) Jeu 17 Nov - 16:03

CHERRY WINE :coeur: :coeur: :coeur:
Bienvenue sur COM la belle, et bonne chance pour ta fiche, n'hésite pas si tu as la moindre question surtouuut :queueleuleu: :brille:

_________________
Oh, what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://city-of-mist.forumactif.com/t96-mayline-arda-para-subire#
Invité
Invité

MessageSujet: Re: cherry wine (poppy) Jeu 17 Nov - 16:04

Une autre louuuuuve :yeah: :yeah: :yeah: :yeah: :yeah:
Bienvenue, je devais absolument passer par-là parce qu'une louve en plus ça fait toujours zizir :bave: :bave: :bave:
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Je suis à Londres depuis le : 17/11/2016 et j'ai déjà envoyé : 21 messages. J'ai également : 64 points. Sur le net je suis : spf/jeyne J'ai emprunté ma bouille à : Bryden Jenkins et je remercie d'ailleurs pour mon profil : wicked game
J'ai vu le jour : le deux novembre mille neuf cent quatre-vingt treize , j'ai donc actuellement : vingt-quatre ans Dans la vie je suis : artiste tatoueur à Camden Town. Après avoir été rejetée par les miens, je n'ai pas eu beaucoup le temps d'aviser, aussi je me suis tournée vers ce que je savais faire (outre me battre). J'ai toujours excellé dans le dessin de runes et les terrestres rafolent de ce style particulier qu'a ainsi mon pinceau. Ça fait un an et demi que je dis que c'est temporaire, mais la vérité c'est que ce métier si peu réputé soit-il me laisse le temps de continuer de faire ce pourquoi je suis née. mais également : célibataire indifférente à la solitude. D'ailleurs, j'ai une préférence pour : les hommes, s'il faut vraiment choisir. Champ libre :


MessageSujet: Re: cherry wine (poppy) Jeu 17 Nov - 16:09

vous êtes bien bons :calin: :brille:

et l'alphaaaaa :bigeyes: j'pense pas que Poppy rejoigne une meute, mais faudra quand même qu'on se trouve un lien Gaga
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://city-of-mist.forumactif.com/t149-cherry-wine-poppy
avatar


Je suis à Londres depuis le : 06/10/2016 et j'ai déjà envoyé : 335 messages. J'ai également : 670 points. Sur le net je suis : Beecky. J'ai emprunté ma bouille à : Katherine McNamara et je remercie d'ailleurs pour mon profil : Dreamy
J'ai vu le jour : le 13.01.1993 , j'ai donc actuellement : 24 ans. Dans la vie je suis : Nephilim a temps plein mais également : célibataire. D'ailleurs, j'ai une préférence pour : les hommes. Champ libre :






Localisation : Institut de Londres
Emploi/loisirs : Tuer du démon !

MessageSujet: Re: cherry wine (poppy) Jeu 17 Nov - 17:42

Je te souhaite officiellement la bienvenue sur le forum Love2

Si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas, nous sommes là pour toi :amen:
Bon courage pour la rédaction de ta fichette Gaga

Il nous faudra un lien Mignon :coeur:

_________________
Wheresoever you go, go with all your heart.
It does not matter how slowly you go as long as you do not stop.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://city-of-mist.forumactif.com/t98-hope-nemo-me-impune-laces
avatar


Je suis à Londres depuis le : 17/11/2016 et j'ai déjà envoyé : 21 messages. J'ai également : 64 points. Sur le net je suis : spf/jeyne J'ai emprunté ma bouille à : Bryden Jenkins et je remercie d'ailleurs pour mon profil : wicked game
J'ai vu le jour : le deux novembre mille neuf cent quatre-vingt treize , j'ai donc actuellement : vingt-quatre ans Dans la vie je suis : artiste tatoueur à Camden Town. Après avoir été rejetée par les miens, je n'ai pas eu beaucoup le temps d'aviser, aussi je me suis tournée vers ce que je savais faire (outre me battre). J'ai toujours excellé dans le dessin de runes et les terrestres rafolent de ce style particulier qu'a ainsi mon pinceau. Ça fait un an et demi que je dis que c'est temporaire, mais la vérité c'est que ce métier si peu réputé soit-il me laisse le temps de continuer de faire ce pourquoi je suis née. mais également : célibataire indifférente à la solitude. D'ailleurs, j'ai une préférence pour : les hommes, s'il faut vraiment choisir. Champ libre :


MessageSujet: Re: cherry wine (poppy) Ven 18 Nov - 0:01

merci beaucoup Hihi Hello
je n'hésiterais pas Coeur1

et ça sera avec plaisir pour un lien bien sûr heart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://city-of-mist.forumactif.com/t149-cherry-wine-poppy
Invité
Invité

MessageSujet: Re: cherry wine (poppy) Ven 18 Nov - 14:33

Coucou ma belle, alors déjà, j’ai adoré lire ta fiche. Néanmoins, avant de te valider, j’ai quelques petites choses à te demander.

La première serait que tu ajoutes quelques parties. Notamment sur comment elle vit sa transformation, ce qu’elle fait à présent de son existence. Sa relation avec sa famille également, son frère et sa sœur. La perte de ses parents. Etant l’aînée, j’aimerais que tu plantes le décor ça me semble important. Ton histoire n’est pas assez précise, je trouve qu’il manque pas mal d’éléments importants et cruciales surtout pour une néphilim changée en louve.

Ensuite, tu fais référence à ton parabatai. Il faut que tu saches que, suite à la transformation de Poppy, le lien a été rompu (chose extrêmement douloureuse aussi bien pour l’un que pour l’autre). De ce fait, ils ne sont plus liés. Quand ont lis ton dernier paragraphe on a l’impression que ce n’est pas le cas, hors, ils ne sont malheureusement plus Parabatai.

J’aimerais aussi que tu nous parles un peu de sa vie lupine, en sachant qu’une jeune louve sera directement attirée par l’envie de vivre en meute. Elle peut être solitaire, certes, mais elle sera surtout une menace pour les autres si c’est le cas…du coup, elle risque d’avoir les Néphilims sur le dos à cause de sa jeunesse et son manque de contrôle. Puis, un jeune loup se sentira en danger et cherchera instinctivement à intégrer une meute. Mais encore une fois, tu peux faire une louve solitaire mais ça amènera quelques complications pour ton personnage. Si elle est solitaire ou même dans une meute, merci d’expliquer comment elle le vit, comment elle s’entraîne…

Une fois que tout ça sera fait, envoies moi un message privé et je viendrais te valider. :leche: :string:
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Je suis à Londres depuis le : 06/10/2016 et j'ai déjà envoyé : 335 messages. J'ai également : 670 points. Sur le net je suis : Beecky. J'ai emprunté ma bouille à : Katherine McNamara et je remercie d'ailleurs pour mon profil : Dreamy
J'ai vu le jour : le 13.01.1993 , j'ai donc actuellement : 24 ans. Dans la vie je suis : Nephilim a temps plein mais également : célibataire. D'ailleurs, j'ai une préférence pour : les hommes. Champ libre :






Localisation : Institut de Londres
Emploi/loisirs : Tuer du démon !

MessageSujet: Re: cherry wine (poppy) Sam 19 Nov - 23:50

Congratulation, t'es un vrai de vrai fraté maintenant ⊰
   Quelle triste histoire ! J'ai vraiment pris plaisir à lire ton histoire et espère pouvoir te croiser dans un rp dans un avenir proche *-*

   Les liens importants:
   Le staff s'occupe d'ajouter ton avatar au bottin après validation. Néanmoins, je te conseille d'aller jeter un oeil au bottin pour t'assurer qu'aucune boulette n'a été faite   T'es tout nouveau tout beau, alors fais un détour par les fiches de liens pour créer ta propre fiche, et aller chercher de l'amour chez les autres, c'est par ici pour les ladies et juste là les gentlemen. Pour savoir comment gagner des points pour améliorer tes compétences, tu trouveras un résumé pour le système et les demandes, par là.
   Enfin, tu es libre de créer un registre de rps si tu as peur de te perdre dans tes rps libres, en cours, ou terminés. Sache que nous avons mis en place une chronologie des rps pour situer votre rp tout au long de l'année!

   Maintenant, on te lâche dans la nature, en te souhaitant bon jeu, et plein de plaisir sur COM !  

_________________
Wheresoever you go, go with all your heart.
It does not matter how slowly you go as long as you do not stop.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://city-of-mist.forumactif.com/t98-hope-nemo-me-impune-laces
avatar


Je suis à Londres depuis le : 17/11/2016 et j'ai déjà envoyé : 21 messages. J'ai également : 64 points. Sur le net je suis : spf/jeyne J'ai emprunté ma bouille à : Bryden Jenkins et je remercie d'ailleurs pour mon profil : wicked game
J'ai vu le jour : le deux novembre mille neuf cent quatre-vingt treize , j'ai donc actuellement : vingt-quatre ans Dans la vie je suis : artiste tatoueur à Camden Town. Après avoir été rejetée par les miens, je n'ai pas eu beaucoup le temps d'aviser, aussi je me suis tournée vers ce que je savais faire (outre me battre). J'ai toujours excellé dans le dessin de runes et les terrestres rafolent de ce style particulier qu'a ainsi mon pinceau. Ça fait un an et demi que je dis que c'est temporaire, mais la vérité c'est que ce métier si peu réputé soit-il me laisse le temps de continuer de faire ce pourquoi je suis née. mais également : célibataire indifférente à la solitude. D'ailleurs, j'ai une préférence pour : les hommes, s'il faut vraiment choisir. Champ libre :


MessageSujet: Re: cherry wine (poppy) Sam 19 Nov - 23:53

merci beaucoup Beauty Hihi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://city-of-mist.forumactif.com/t149-cherry-wine-poppy
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: cherry wine (poppy)

Revenir en haut Aller en bas

cherry wine (poppy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Cherry wine. - Alfie
» Demande de partenariat avec Cherry-Graph
» Brittany Cherry ~
» LC / Acer Aspire one
» PETITS TRUCS PHOTOSHOP
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SHADOWHUNTERS - City of Mist (The Mortal Instruments RPG) ::  :: → Birth certificate. :: Bienvenue à Londres.-